Le mot de Madame la Ministre

la ministre

A l’instar des grandes institutions de l’Etat, le ministère de l’éducation nationale est au service du citoyen. Il participe, tout naturellement, au processus de mise en place d’un « nouveau pacte de développement et de progrès », contribuant à l’édification d’une économie émergente émargeant à une politique de développement durable. Dans le cadre d’une stabilité confortée, une solidarité renforcée et « une démocratie apaisée », comme le précise Son Excellence Monsieur le Président de la République, dans le nouveau quinquennat 2015-2019, nos objectifs ne seront rendus possibles que si le capital humain est valorisé de manière optimale.

Pour mettre en œuvre ces orientations, le ministère de l’éducation nationale se fixe comme objectif d’améliorer, en gagnant en sens et en cohérence, les actions introduites ou à intégrer dans le processus de mise en place de la Réforme. Ces actions seront menées afin d’endiguer les disparités intra et inter-wilayas, d’améliorer le taux de scolarisation, de réduire la double vacation, d’aller vers la généralisation de l’éducation préscolaire et ainsi élever le niveau culturel général et améliorer les conditions de travail de tous.

Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de la Réforme, le ministère de l’éducation nationale se donne pour mission de mener à terme tous les processus et démarches inscrits dans une perspective qualitative. Il s’agit de la Refonte pédagogique, de la professionnalisation et de la bonne gouvernance.

La Refonte pédagogique s’attèlera, bien entendu, à mettre en cohérence tous les facteurs de l’acte pédagogique (curricula, programmes, méthodes et techniques d’évaluation, progressions pédagogiques, résultats des apprentissages) à savoir, un « noyau curriculaire » établi à l’aune des défis à relever.

Par ailleurs, le secteur de l’éducation vise l’approfondissement de la professionnalisation de l’ensemble des acteurs de l’éducation (enseignants, inspecteurs, gestionnaires, cadres administratifs). Ceux-ci trouveront toute la plénitude dans l’exercice de leur métier qu’ils accompliront avec diligence, justesse, efficience et efficacité.

Vecteur de développement, la bonne gouvernance est le dernier pilier de notre triptyque car il ne saurait y avoir de qualité sans l’adhésion et la participation de tous. Il ne saurait y avoir d’amélioration sans une gestion responsable des moyens conséquents mis à la disposition du secteur et sans des structures institutionnelles fonctionnelles et novatrices proches de tous les partenaires.

Enfin, il ne saurait y avoir de résultats probants à la mesure des ambitions et des attentes des citoyens, sans un sursaut qualitatif de toute notre entreprise.

Afin de contribuer au bien-être de nos enfants, nous saurons, avec la collaboration de toute la famille éducative, répondre aux orientations assignées pour l’amélioration du système éducatif, une gestion prospective, une pédagogie d’ouverture et un projet sociétal digne de notre entrée dans le troisième millénaire.

Dr. Nouria BENGHABRIT
Ministre de l’Education Nationale